rileys-emotions-inside-out

[CRITIQUE CINÉ #14] Vice Versa

inside-out-vice-versa-pixar-3-940x529Aussi hilarant que touchant, le nouveau né des studios Pixar nous offre une plongée haute en couleur dans l’esprit d’une jeune fille en proie aux difficultés de l’adolescence.

Vous êtes vous déjà demandé ce qu’il pouvait bien se passer dans le tête d’une préado ?  C’est à cette question que Pixar a tenté de trouver des réponses. Réputé pour la qualité de ses films, Vice Versa était attendu au tournant. Acclamé au dernier Festival de Cannes, il raconte l’histoire de Riley une enfant de 11 ans qui rentre dans sa période de préadolescence. Enfin ça c’est l’histoire officielle. Car ce dont il est vraiment question c’est ce qu’il y a dans la tête de la jeune fille. Des émotions qui la contrôlent. On y retrouve Joie, Tristesse, Colère, Dégoût et Peur. Des petits êtres vivants très attachants. Les ennuis vont alors commencer lorsque Tristesse transforme certains souvenirs joyeux de Riley…

inside-out-vice-versa-pixar-25-1100x619

En matière d’animation, Pixar n’a plus rien à prouver. Les images sont belles, dynamiques. Les couleurs collent parfaitement aux sentiments. L’exposition de cet univers drôle et poétique aurait pu se suffire à lui-même. Mais le réalisateur Pete Docter, a décidé de raconter quelque chose de plus profond, plus poignant. Il a su reproduire avec efficacité et humour les affres du passage de l’enfance à l’adolescence, ainsi que l’incompréhension que suscite cette transition chez des parents quelque peu démunis. Sans aucuns temps morts, la 3D nous plonge dans cette aventure fantastique où des personnages aussi atypiques les uns des autres vont se croiser dans le seul but de rétablir une certaine harmonie dans le cerveau de l’héroïne. Mais il ne s’agit pas que d’une seule héroïne, tous les sentiments sont les héros. On peut néanmoins regretter le manque d’interaction entre les différents sentiments. Ces derniers ayant une palette de gags riches et variés qui mérite d’être plus développée. Entre moments émouvants et d’autres plus drôles, le film alterne régulièrement les émotions et lorsque les larmes risquent de monter aux yeux, elles seront désamorcées par une bonne dose d’humour. Un ton léger qui permet de répondre de façon ludique aux nombreuses questions posées par le film. Ainsi, petits et grands peuvent se sentir concernés par l’histoire de la petite Riley. Qu’il s’agisse du point de vue des parents ou bien celui des enfants.

Petit bijou d’animation, Vice Versa est une véritable parenthèse enchantée qui enchantera petits et grands.

Actuellement en salles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *