téléchargement

[CRITIQUE CINE #18] TERMINATOR GENISYS : la machine est grippée

reboot-ou-suite-chacun-peut-se-faire-sonSchwarzy revient en forme dans Terminator Genisys, blockbuster survitaminé. Si vous êtes amateur de divertissement tape à l’œil courez-y sinon passez votre chemin…

Hollywood toujours à court d’idées neuves, fait marcher son business de modernisation de franchises à plein régime. Après Jurassic World et en attendant le prochain SOS Fantômes, c’est au tour du légendaire Terminator de se voir attribuer une suite. Franchise des plus rentables et célèbres, Terminator revient à ses sources, Genisys se référant aux deux premiers longs métrages signés James Cameron. Le réalisateur d’Avatar n’a aucunement participé au film censé relancer la série, dont deux nouveaux opus sont en préparation. Et tandis que sur toutes les affiches de promotion, on peut apercevoir la citation « Vous allez adorer Terminator-James Cameron », aucunes autres critiques du genre n’est mentionnée. Car il ne s’agit la que d’une énième suite qui n’apporte pas grand chose, si ce n’est qu’elle fait du tort au légendaire robot. Les effets spéciaux aussi spectaculaires soient-ils ne font pas oublier les lacunes d’un scénario brouillon. Pour faire simple ; le leader de la résistance John Connor envoie le sergent Kyle Reese dans le passé pour protéger sa mère, Sarah Connor et préserver l’avenir de l’humanité. Des événements inattendus provoquent une fracture temporelle et Sarah et Kyle se retrouvent dans une nouvelle version du passé. Ils y découvrent un allié inattendu : le Guardian. Ensemble, ils doivent faire face à un nouvel ennemi. La menace a changé de visage.

A COURT D’IMAGINATION

Le long métrage s’évertue à reproduire les scènes phares du premier opus au plan prés de manière aussi fade que possible, tout en y injectant des éléments qui n’ont rien à faire là, et détruisant au passage tout la portée des films de Cameron. On est encore là face à un pur produit des studios hollywoodiens qui tente par tous les moyens, d’égaler les anciens Terminator. Mais il faut se rendre à l’évidence, on ne peut pas refaire ce qui a déjà été fait ! Néanmoins les amateurs de blockbusters apprécieront car de ce côté là le cahier des charges  est rempli. Les effets spéciaux sont hallucinants, les scènes d’action fréquentes. La reproduction de Schwarzy est particulièrement réussie et le peu qu’on voit à l’écran est suffisant pour ne pas tomber dans le ridicule. Schwarzy est la bonne surprise de ce film. A 67 ans, l’acteur arrive encore à fairevivre son personnage sans tomber dans la caricature.

Terminator Genisys est un blockbuster en demi-teinte. Les effets spéciaux sont déments mais ne suffisent pas à gommer les lacunes d’un film qui vit dans l’ombre de ses prédécesseurs. Cependant les fans de la première heure apprécieront de revoir Terminator toujours en forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *