thedanishgirl_hero

[CRITIQUE CINE #26] THE DANISH GIRL : LE BOULEVERSANT VOYAGE DE LILI ELBE

r-1Après le très oscarisé Discours d’un Roi, Tom Hooper revient au cinéma avec une nouvelle adaptation. L’histoire vraie d’Einar Wegener alias Lili Elbe, l’un des premiers transsexuels. Une réussite.

Avec The Danish Girl, Tom Hooper prouve qu’il maîtrise l’art  du biopic. Le long métrage est une oeuvre d’art au sens propre du terme. Un magnifique tableau. Le grain de l’image est super, la reconstitution plus qu’authentique. Avec son style qui lui est propre, le réalisateur nous plonge dans cette histoire touchante sans jamais porter de jugement. Il déconstruit les idées reçues. Le transsexuel n’est pas un homme qui s’habille en femme pour s’amuser. On comprend le mal être de ces hommes nés dans un corps qu’il n’arrive pas à assumer. Mais The Danish Girl c’est aussi une formidable histoire d’amour entre Einar et sa femme Gerda. Pour incarner Einar, Tom Hooper a choisi Eddie Redmayne. Oscarisé l’an dernier pour son incarnation du physicien Stephen Hawking dans Une merveilleuse histoire du temps, cet acteur britannique impressionne à nouveau. Des critiques se sont pourtant élevées, clamant que pour ce rôle il aurait fallu choisir un acteur transgenre. Alicia VIkander,révélation de l’année 2015, est magistrale dans ce rôle de femme aimante. L’actrice a d’ailleurs remporté l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.

Alors oui, The Danish Girl est un film purement académique mais qu’est-ce que cela fait du bien de voir un aussi beau film au cinéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *